Espionnage à partir de l’autoradio des voitures

Espionnage via l’autoradio – Près de 90 000 conducteurs mis sur écoute durant 3 mois. Le constructeur automobile explique une étude pour mieux cibler les consommateurs et leur fournir des publicités ciblées.

Espionnage via l’autoradio ? Un espionnage à quatre roues parmi tant d’autres ! Il y a quelques semaines, le moteur de recherche Français Qwant s’inquiétait de l’accord signé entre le constructeur automobile Renault et le moteur de recherche américain Google. L’alliance franco-japonaise Renault-Nissan-Mitsubishi proposera dès 2021, les applications Google dans ses véhicules. Bref, ce que fait déjà Hyundai, par exemple, avec Androïd Connect. Pour rappel, obligation de connecter son téléphone… et donc vos données.

Pour général Motors, lors de son test de trois mois, l’espionnage a utilisé le Wi-Fi proposé dans les voitures pour suivre les habitudes de certains de ses conducteurs dans l’espoir de voir s’il existait un lien entre ce que les conducteurs écoutent et ce qu’ils achètent. GM, avec 10 millions de voitures en circulation, est l’un des premiers constructeurs à entreprendre une telle étude. A noter que les 90 000 conducteurs de Los Angeles et de Chicago impactés avaient accepté de participer à une « proof of concept » sans connaitre la finalité de cette preuve de concept. « Les données sont ensuite agrégées et anonymisées. Les résultats obtenus sur un très grand échantillon et n’incluent aucune information personnellement identifiable » indique General Motors.

[…suite]

www.devensys.com