Nouveautés de printemps pour Cisco Meraki

Cisco Meraki viens d’annoncer des nouveautés pour ses appareils de sécurité MX ses caméras de surveillance MV et ses switches MS.

Avec cette annonce Cisco Meraki, propose une offre avec le plus de choix possible. Les séries MS120 et MS210, sont des options économiques dans la gamme de switches gérés dans le cloud. Ils seront disponibles en automne 2017.

Ces modèles MS120 et MS210 situés entre le MS220-8 et le MS225 présentent un bon rapport qualité / prix.

Ils proposent des options Uplink 4x 1Gb SFP. Qui sont une alternative intéressante face aux gammes supérieure qui proposent au minimum des uplinks 10 Gb. Plusieurs options pour avoir des ports alimentés sont possibles (PoE/PoE+ de 370w à 740W selon références).

Le modèle MS210 propose une fonction de stack physique de 80 Gb (avec possibilité de mixer des MS210 et MS225 dans la même stack). Il permet également le routage statique.

Ces deux nouveaux switches sont donc une alternative tout à fait viable pour les infrastructures ne nécessitant pas les options proposées par les gammes MS225 et supérieure.

Cette annonce fait aussi mention d’un nouveau pare-feu MX virtuel pour Amazon Web Services.

Le MX virtuel permet aux clients Meraki d’étendre les fonctionnalités d’auto-VPN et SD-WAN directement jusqu’au cloud public d’Amazon Web Services.

Ce système permet de déployer très rapidement un VNP en quelques clics.

Accessible depuis le tableau de bord, comme tout appareil de la gamme Meraki. Le MX virtuel offre un débit VPN de 500Mbps.

le seul coût étant celui de la licence (au même prix que pour le MX100). Il offre la possibilité d’une connexion quelle que soit la licence existante du MX physique (Enterprise ou Advanced Security).

Pour terminer sur les nouveautés concernant la gamme parlons des caméras de surveillance Meraki MV. Trois nouvelles fonctionnalités d’optimisation voient le jour.

La première, l’export de vidéos permet maintenant d’ajouter l’heure et la date en filigrane sur les séquences exportées, fournissant une preuve concrète en cas de litige.

La seconde, la rétention basée sur le mouvement permet aux caméras d’enregistrer des images en continu et de les stocker pendant 72 heures. Les séquences ne contenant pas de mouvement sont par la suite intelligemment supprimées.

Et enfin l’enregistrement programmé permet de créer des programmations horaires pour des caméras individuelles ou des groupes de caméras.

-> Contactez nous pour toutes informations supplémentaires, l’organisation d’une démo personnalisée et étudier les possibilités de recevoir un matériel de prêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *